Edith falls

9062011

      Nous avons passé la matinée aux Edith falls et emprunté le Leilyn Trail qui monte jusqu’au bassin supérieur des chutes situé au milieu des rochers. Pas de baignande mais l’environnement était sublime avec les cascades, les rochers et la vue sur la vallée… La fin du chemin au milieu du bush s’est avérée plus ennuyeuse mais quel réconfort en arrivant de pouvoir prendre une douche chaude qui plus est gratuite! Nous avons ensuite rejoint Katherine pour profiter du wifi gratuit du macdo et faire quelques provisions avant la longue route qui nous attend jusqu’à Broome…




Litchfield NP

8062011

      A 1h de Darwin se trouve le Litchfield NP. Nous y avons passé la nuit et apprécié la douche même froide. Nous avons consacré une journée à la visite de ce petit parc comparé au Kakadu NP. Nous avons commencé par une balade autour des Wangi falls, une belle cascade remplissant un magnifique bassin bordé d’arbres et de jolies fleurs et souvent fréquenté par les chauve-souris. Nous n’avons pas pu nous y baigné car les crocodiles peuvent ncore s’y trouver… Nous avons poursuivi la balade par une petit tour aux anciennes mines d’étain où nous avons récolté un beau butin! Par la suite nous sommes allés aux Tolmer falls, des chutes impressionnantes mais que l’on n’a pu approcher, le spectacle sur la gorge et la vallée n’en resté pas moins somptueux. Quelques km plus loin nous avons pris l’embranchement pour les Florence falls où nous avons pu nous baigner dans le bassin et profité d’un massage par les cascade, revivifiant! Sur le retour nous avons fait une petite halte à Buley Rockhole, où l’eau tombe en cascades dans une série de trous d’eau rocheux mais pas de baignade cette fois-ci. Pour terminer la journée nous avons fait une pause au site des termitières magnétiques qui ressemble à un champ de stèles funéraires. Au pied de chaque termitière se trouvent le roi et la reine et dedans les ouvrières qui s’affairent. On les dit magnétiques parce qu’elles sont parfaitement alignées du nord au sud et conçues pour réguler la température de sorte que la carapace des termites s’acclimate aux changements extrêmes des saisons.




Jumping crocodile & Darwin

7062011

      Nous avons commencé la journée par une balade en bateau sur Adelaide river (35$ pp) pour voir de plus près les crocodiles. Petit déjeuner pour commencer puis rencontre et pose photo avec un water python pour Julien et enfin promenade animée par les sauts de crocodiles affamés et attirés par les bouts de steaks. Nous avons ainsi vu 4 crocodiles dont un de 6 m, une corpulence impressionnante et une mâchoire effrayante ! Pour finir nous avons eu droit a un show avec des aigles et des faucons sur la rivière. Nous sommes repartis comblés par cette expérience que nous attendions avec impatience car nous n’avions pour le moment pas vu de crocodiles dans le Territoire du nord. Ensuite nous avons fait une halte au centre windows on the wetlands où l’on en a appris un peu plus sur la faune et la flore des environs et nous avons même eu droit a un cours privé de Didjeridoo par un aborigène, Julien a décidé de s’y mettre en rentrant!

      Nous avons ensuite rejoint Darwin, capitale du Northern territory. Après un passage au visitor centre pour récupérer quelques infos sur la ville nous avons arpenté le mall puis nous sommes rendus sur l’esplanade et avons mangé un bon hot dog dans le parc, à l’ombre des palmiers. Nous avons fait ensuite une promenade dans ce parc en front de mer où se mêlent aborigènes, sportifs, familles, jeunes étudiants et Voyageurs comme nous! Notre première impression sur Darwin est très bonne … En fin d’après-midi nous nous sommes rendus au Mindill beach sunset market, un marché où se mêlent stands de cuisine du monde, de vêtements, de bijoux, d’art aborigène… Nous avons adoré l’ambiance décontractée et chaleureuse de cet endroit. Nous nous sommes ensuite rendus au cinéma en plein air, le dechchair cinéma, situé au bord de l’eau dans un beau cadre au milieu des palmiers et juste avant la séance nous avons mangé notre repas chinois acheté au marché. Le film “l’américain” s’est avéré très décevant mais nous sommes sortis fiers d’avoir regardé un film en anglais et sans sous-titres et d’avoir quasiment tout compris! Nous avons trouvé une rue calme dans les environs de la ville pour dormir.

      Le lendemain nous avons commencé la journée par une vidange à Bridgestone pour Sid et ensuite nous sommes allés nous promener le long du wharf, un quartier tout neuf avec des beaux immeubles, une plage protégée et un lagoon à vagues. C’est un endroit merveilleux où l’on s’est vraiment plu. Nous avons pris notre lunch au jardin botanique et avons fait une petite balade digestive dans ses allées bien entretenues et colorées. Nous avons continué notre découverte de Darwin par la visite du musée et de la galerie d’art attenante. Nous y avons découvert une belle collection d’art aborigène ainsi que des animaux empaillés plutôt bien présentés et une exposition intéressante sur le cyclone Tracy qui a dévasté la ville le 24 décembre 1974. Pour terminer nous nous sommes rendus à East reserve point d’où l’on a pu admirer Darwin dans sommes ensemble.

      Nous avons tout simplement adoré cette ville moderne et dynamique malgré son triste passé à cause des bombardements japonais durant la guerre et du cyclone Tracy.




Kakadu NP

4062011

      Entre Katherine et Darwin, se trouve le plus grand parc national australien :le Kakadu NP, de dimension comparable à l’Aquitaine. Il s’étend sur plusieurs centaines de km² et il héberge quelques 60 espèces de mammifères, 120 de reptiles, 280 d’oiseaux et au moins 10 000 variétés d’insectes Ce qui caractérise ce parc, se sont les marais et les chutes d’eau qui ne se forment qu’à le saison des pluies (décembre à avril). A la saison sèche, il laisse place à un paysage de savane et de lits de rivières à sec. Dans ce parc les forêts d’eucalyptus et de palmiers s’étendent à perte de vue, les billabongs sont couverts de nénuphars et regorgent d’une multitude d’oiseaux, les plaines inondables sont toutes vertes après la saison des pluies et les rivières sont majestueuses.

 

      Nous avons passé 3 jours à explorer cet environnement. Le premier jour nous sommes allés avec notre van 4×4 aux Gunlom falls et avons grimpé un rocher pour admirer le haut de la cascade et les bassins d’eau claires qui s’y trouvent et donnant sur toute la vallée. Sur la route du retour nous avons fait un arrêt à Yurmikimik pour atteindre un lookout mais le sentier n’étant pas balisé nous avons du rebrousser chemin… En fin de journée nous nous sommes rendus au campement de Gungurul où nous avons fait une dernière marche et avons pu jouir d’un beau panorama sur le sud du parc.

 

      Le lendemain nous avons commencé par la visite du Warradjan Aboriginal cultural centre qui s’est avéré fort intéressant, remplis d’infos sur le parc, l’art et la culture aborigène. Nous avons fait une petite montée au Mirray lookout qui fut décevante à cause des arbres devant gâchant toute la vue. Nous avons passé le reste de la journée dans le secteur de Nourlangie entre lookout, billabong et balades où nous avons découvert des peintures rupestres aborigènes. Très nombreuses et explicites, elles relatent des périodes importantes de l’Histoire australienne : l’époque où cohabitaient kangourous géants, tigres de Tasmanie et humains ; les parties de chasse et de pêche pour le dîner du jour ; l’arrivée en bateau des colons blancs ; puis les conditions modernisées des derniers Aborigènes vivant dans et de la nature. La plupart de ces peintures « aux rayons X », laissent voir l’intérieur des êtres représentés, comme une radiographie. Ce style s’imposa il y a 8 000 ans. Contrairement à Uluru, cette fois ci, leur culture était bien représentée et se fut intéressant de se laisser pénétrer par l’âme de ce lieu spirituel.

 

      Le dernier jour nous sommes allés à Ubirr où nous avons encore été ravis par des peintures rupestre et par un point de vue sur les plaines inondées et la terre vallonnée.et rocailleuse. Nous avons tenté de voir des crocodiles sur les bords de la east Alligator river mais en vain, dommage! L’après-midi nous avons fait une balade passionnante au Bardedjilidji walk avant de prendre une douche à la piscine de Jabiru et de prendre le chemin pour Darwin.

 

      Ce parc est si important et riche aux niveaux environnement, culturel et naturel, qu’il reste très protégé, et que le nombre d’endroits à visiter est limité.

 

      Le point négatif : durant nos 2 nuits dans le parc nous avons du affronter les moustiques qui y pullulent!




Katherine

1062011

      Nous avons fait une halte à Katherine, ville carrefour qui relie les états du Queensland, du Western Australia et le Territoire du Nord. Énormément de touristes passent donc par-là pendant leur voyage, mais bizarrement, elle n’offre pas grand intérêt touristique. Nous avons juste récupéré des informations au visitor centre et fait quelques provisions pour survivre dans le Kakadu NP.




Mataranka

31052011

      Deux jours de conduite avant d’atteindre la ville thermale de Mataranka. Nous y avons fait une pause relaxante et avons profité des sources chaudes (eau à 34°C) qui coulent au milieu des palmiers et eucalyptus. Cet endroit était vraiment paradisiaque et tellement naturel. Une petite oasis tropicale au milieu de l’outback, surréaliste!




Mac Donnell Ranges

29052011

      Nous avons passé une journée dans ce parc national. AU programme, gorges (Ormiston et Glen Helen), lookout sur la plaine et les Mac Donnell rougeoyant en fond, le Simpsons Gap et ses immenses falaises, une halte aux Ochre pits, lieu où les aborigènes se fournissaient en pigments pour peindre et enfin un détour à Emily Gap pour voir les peintures rupestres mais malheureusement inaccessible.

 

      Dans tous les parc nationaux que nous avons visité dans le Red Center, la culture Aborigène nous est largement présentée : un peuple vivant en harmonie avec la nature, des légendes en rapport ave les animaux autour de tous les sites sacrés. Le commerce de l’art aborigène nous apparaît comme un vrai paradoxe car aujourd’hui les aborigènes sont mis aux bancs de la société et pas du tout considérés. Ces ancêtres de l’Australie sont maintenant des clochards vivant au dépend de l’état.

      Il est maintenant temps de dire au revoir à l’outback et de rejoindre le nord et la région de Darwin.




Alice Springs

28052011

      Nous avons passé une journée dans cette ville de 27 000 habitants. Nous avons visité de belles galeries d’art Aborigène, les tableaux y sont souvent très basiques mais gais de part leurs couleurs, puis nous sommes promenés dans les quelques rues de la ville où errent de nombreux aborigènes et avons fait une promenade dans le Pink Olive Botanic Gardens, un jardin botanique atypique de part l’aridité de ses arbres et plantes plutôt épineux que feuillus. En fin d’après-midi nous sommes allés sur un lookout pour admirer la ville dans son ensemble.

 




Kings Canyon

27052011

      A 300 km au Nord-Est d’Uluru se dresse le grand canyon australien : Kings Canyon. Nous avons fait le tour de ce gigantesque canyon du haut de ses falaises afin de le surplomber et d’avoir une vue magnifique. La rando commençait par une montée abrupte de cent mètres pour atteindre le plateau supérieur. Le cœur du canyon se situe 270m plus bas et possède une végétation luxuriante ainsi qu’une agréable rivière menant à un bassin. Cette balade nous faisait penser à un décor d’Indiana Jones ! Les petits ponts au dessus des failles et les échelles en bois agrémentaient bien le parcours. La rando sur les crêtes était superbe et donnait une vue sur toutes les plaines à l’horizon sur 360°.

 




Uluru & Kata Tjuta

26052011

      A 500km au Sud-Ouest d’Alice Springs, nous sommes allés visiter la plus grande attraction du Red Center qui attire plus de 500 000 visiteurs par an : Uluru (Ayers Rock) et Kata Tjuta (Mont Olgas) (25$ pp pour 3 jours). Sur la route un point d’intérêt nous a fait stopper : le Mont Conner. C’est un plateau qui culmine à 350m de haut et que l’on peut prendre pour Uluru à première vue. Nous sommes arrivés sur le site du parc nationale en début d’après-midi et avons fait une balade au pied du Mont Uluru. Le soir nous avons observé le coucher de soleil sur ce gigantesque rocher, un magnifique moment plein de couleurs. Nous avons rejoint notre aire de stationnement pour la nuit à 12 km de Yulara.

 

      Le lendemain matin nous nous sommes levés de bonne heure pour aller admirer le lever de soleil sur les monts Olga. Là encore le paysage était sublime! Nous sommes ensuite allés faire la randonnée de la vallée des vents au cœur des monts Olgas, un amas de 36 mastodontes en granit rouge. Chaque dôme à sa forme sculptée par l’érosion et tous sont disposés de manière aléatoire. L’après midi nous sommes allés nous promener dans une gorge du site. Nous sommes restés jusqu’au coucher de soleil.

      Le 3ème jour nous sommes allés voir le lever de soleil sur le mont Uluru, ce moment fut moins magique que les autres lever et coucher à cause du monde et de la mauvaise exposition de la plate-forme. Nous avons ensuite fait le tour d’Uluru qui a une circonférence de 10km et culmine à 348m. Ce rock de granit est vraiment impressionnant et impose le respect. En faisant le tour, on a découvert de multiples cavités aux formes variées et creusées par la pluie. Ce lieu spirituel peut être vu de différentes couleurs suivant la luminosité : rouge/orange/ jaune sous le soleil, violet sous les nuages et marron/noir sous la pluie. En fin d’après-midi nous avons repris la route pour le Kings Canyon et dit Adieu à ce lieu inoubliable.







ma petite vie à l'autre bou... |
paysmonnaie |
LOCATION SAISONIERE AUX LEC... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Notre aventure en Thaïlande
| lagrandeile
| Monnaies du monde